facebook twetter Google+ اللغة العربية

Maroc- Algerie: le Discours de la vérité, « sans fard ni complaisance ni auto satisfaction »

Le Discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de la fête du Trône est « un discours de vérité, sans fard ni complaisance ni auto satisfaction», a affirmé l’éditorialiste et politologue marocain Mustapha Tossa.

 

«C’est le discours de la vérité. Le diagnostic de la réalité sans fard ni complaisance ni auto satisfaction. Avec des accents d’une indéniable sincérité, SM le Roi Mohammed VI s’est dit «peiné de voir que le modèle de développement lancé depuis des années par le Maroc n’a pas réalisé tous ses objectifs, ni réduit les multiples disparités ni asséché les poches de pauvreté et de frustration sociales», a indiqué le chroniqueur d’Atlasinfo Mustapha Tossa à l’agence MAP ..

«À mon avis c’est à la fois un discours de constat amer et en même temps un discours de combats, de conquêtes. Une attitude Royale volontariste qui aspire à lutter contre les lourdeurs, les blocages », a poursuivi le politologue.

SM le Roi Mohammed VI a proposé un rythme de réformes doté d’un agenda dont il s’occupera personnellement à en vérifier les rouages et la modalité d’exception, a dit M. Tossa.

Il a considéré, dans ce contexte, que le remaniement annoncé pour la rentrée « sera certes une occasion pour faire entrer de nouvelles compétences dans l’appareil exécutif de l’Etat mais sera aussi une occasion de fixer un nouveau cap et d’élaborer une nouvelle feuille de route qui mettra en haut de la liste des priorités à l’investissement massif dans le social et la lutte contre les disparités ».

Commentant la main de la réconciliation tendue par le Souverain aux Algériens, il a estimé qu’elle a « de fortes chances de provoquer des échos au sien de l’opinion algérienne qui suit de très près ce qui se passe au Maroc ».

« La référence faite par le Roi aux manifestations de joie exprimées par les Marocains à l’occasion de la victoire des Algériens à la CAN visait à signaler que la fraternité qui lie les deux peuples est beaucoup plus dense et plus profonde que le conflit artificiel qui les sépare », a-t-il dit.

S’agissant de la question du Sahara marocain, Mustapha Tossa tire comme première conclusion que « le Maroc est bien installé dans les victoires que sa diplomatie a réussi à réaliser ces dernières années. Le nœud cardinal de ses victoires est d’avoir convaincu la communauté internationale de la pertinence politique et du sérieux et de la viabilité de l’offre de sortie de crise qu’il propose, à savoir une autonomie élargie pour ces territoires dans le cadre de la souveraineté marocaine».

Mustapha Tossa

(2)



Laissez un commentaire