facebook twetter Google+ اللغة العربية

Le Parti de l’Istiqlal Marocain réaffirme la nécessaire récupération de Sebta et Melilia

Le Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal a tenu sa réunion hebdomadaire en présentiel, vendredi 11 juin 2021, sous la présidence du Secrétaire Général du parti, Nizar Baraka, au cours de laquelle il a examiné l’évolution de la crise maroco-espagnole, les préparatifs du parti pour les prochaines échéances, ainsi que la situation organisationnelle du parti.
Après une discussion exhaustive de toutes ces questions, il a enregistré ce qui suit :

Condamnation de l’attitude déloyale de l’exécutif espagnol et réclamation de la récupération de Sebta, Melilia et des îles Jaâfarines

Le Comité Exécutif réitère que, de la manière dont il a agi, en recevant, en catimini, sur son sol le dénommé Brahim Ghali, le gouvernement espagnol s’est inscrit dans une violation flagrante des lois, des normes diplomatiques et des règles de bon voisinage, et dans un acte inamical et choquant pour le peuple marocain, venant de la part du gouvernement d’un pays voisin. Les Istiqlaliens notent dans ce sens, que le voisin ibérique a tourné le dos à tous les efforts déployés par le Maroc en vue de le soutenir et de l’appuyer dans de nombreux dossiers stratégiques, tels que la lutte contre le terrorisme, l’immigration clandestine, et la lutte contre la drogue, ainsi que dans les crises qu’il a traversées, notamment la crise des pêcheurs espagnols et la crise de la sécession de la province de la Catalogne.
Le Comité Exécutif exprime son rejet absolu de certaines parties du contenu de la Résolution adoptée par le Parlement européen, jeudi 10 juin 2021, ainsi que son regret pour la manipulation de cette institution en la faisant passer pour un outil dans la crise politique entre le Maroc et l’Espagne. Il considère que ce qu’a fait l’Espagne aura des répercussions négatives sur l’avenir des relations entre les deux pays en raison de l’intransigeance du gouvernement espagnol et de son hostilité soutenue envers les intérêts supérieurs de notre pays. Dans ce contexte, le Comité Exécutif du Parti de l’Istiqlal renouvelle sa réclamation de poursuivre les efforts pour récupérer les enclaves occupées, Sebta, Melilia et des îles Jaâfarines, en tant que terres marocaines et africaines, par la force des faits historiques et de la réalité géographique.

Appel au renforcement du front intérieur et au lancement du nouveau modèle de développement

Le Comité Exécutif appelle au renforcement du front intérieur et à l’union de toutes les forces nationales en vue de consolider l’intégrité territoriale et défendre la souveraineté nationale, de même qu’afin de valoriser les acquis réalisés par notre pays dans ce domaine sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu assiste lui. Tout comme il exhorte à continuer à construire l’édifice démocratique, à renforcer les institutions et l’Etat de droit et à lancer un nouveau modèle de développement.
Dissolution, en adéquation avec le Statut du parti et son Règlement intérieur, de toutes les sections du parti à Fès
Sur le plan organisationnel, et dans le sillage de la préparation des prochaines échéances électorales, le Comité Exécutif a écouté un rapport détaillé sur la situation organisationnelle des sections du parti à Fès. Après avoir pris connaissance des comptes rendus et des informations disponibles sur l’état régressif des affaires du parti dans cette ville au niveau des organisations locales, et sur les tensions et les conflits continuels entre les organes et les bases, et après l’épuisement des nombreuses tentatives faites par la direction du parti depuis le dix-septième congrès pour la réconciliation et l’apaisement, lesquelles n’ont pas abouti en raison de l’intransigeance des parties concernées, et suite à l’exposé organisationnel donné par le coordinateur régional du parti dans la région de Fès-Meknès et à l’étude de ses répercussions organisationnelles et électorales, et en application des dispositions des statuts du parti, notamment dans les articles 55, 61 et 30, et des dispositions des articles 42 et 60 du Règlement intérieur, il a été décidé de dissoudre toutes les sections et organisations du parti dans la préfecture de Fès, et d’adopter des procédures d’organisation temporaires sous la supervision du Comité Exécutif, en vue de gérer localement les affaires du parti, y compris la supervision de toutes les étapes afférentes aux élections communales et régionales, et aux Chambres professionnelles, en attendant la restructuration des organisations locales et provinciales conformément aux dispositions légales et en adéquation avec l’engagement de respecter les principes du parti, ses objectifs et ses décisions.

L’opinion le 12 – 06 – 2021

(1)



Laissez un commentaire