facebook twetter Google+ اللغة العربية

Hémorragie fatale au sein du Polisario

Au moment où Christopher Ross refait son apparition dans la région, 400 Sahraouis manifestent devant le consulat du Maroc à Nouadhibou, dans le nord de la Mauritanie pour être autorisés à regagner la mère patrie.
Dans une lettre adressée au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, le député de Guelmim Omar Bouaïda, a indiqué que de nombreux citoyens ayant réussi à s’évader des camps de Tindouf, se sont retrouvés en Mauritanie, notamment à Nouadhibou à une soixantaine de kilomètres du point frontalier Gargarate. Ces citoyens désireux de regagner la mère patrie se sont adressés au consul du Royaume dans cette ville et attendent toujours une réponse. Dans sa lettre, le député a demandé au ministre d’intervenir pour qu’une solution à même de mettre fin aux souffrances de ces citoyens soit trouvée dans les meilleurs délais. Il a également souligné que ses compatriotes,  ayant fui les affres des camps, sont confrontés à une situation des plus difficiles du fait de l’attente et de l’inquiétude.
A noter que la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères avait estimé que le nombre de Sahraouis désireux de rentrer au pays et en situation d’attente en Mauritanie, était de 5.000 personnes. D’autres sources ont évalué ce nombre à plusieurs milliers. Quel que soit leur nombre, 400 d’entre eux ont organisé un sit-in devant le consulat du Maroc à Nouadhibou, revendiquant une solution mettant fin au calvaire de ceux qui ont fui ces camps et qu’un responsable algérien a montré du doigt comme étant à l’origine de tous les problèmes de la région. 
En effet, répondant aux accusations de détournements, par les responsables algériens avec la complicité des dignitaires du Polisario, des aides humanitaires, ce haut commis de l’Etat, en l’occurrence le ministre délégué algérien chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader M’Sahal, a reconnu l’incapacité des autorités de son pays à contrôler et maîtriser la situation dans les camps de Tindouf.
Lors d’une réunion à laquelle assistaient les ambassadeurs des pays européens accrédités à Alger, il avait indiqué que le Polisario était à l’origine de tous les problèmes qui sévissaient dans la région. M. M’Sahel a confirmé les nombreuses  mises en garde pointant du doigt les camps de Tindouf comme étant l’un des principaux foyers contribuant à aggraver la situation en Libye et dans le Nord du Mali



Laissez un commentaire

Captcha loading...