facebook twetter Google+ اللغة العربية

Marrakech: L'Université Cadi Ayyad une référence en Afrique

L’évaluation de l’établissement se base sur 13 critères définis en 5 blocs. Le classement général repose sur les scores retenus pour ces 5 ensembles de données sur une échelle commune, qui permet des comparaisons équitables entre les différents types de données
Un bond de 33 places! L’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech vient de décrocher la 50e place du classement du Times Higher Education (THE), réalisé par Thomson Reuters, des 100 meilleures universités issues des pays des Brics – Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud – et des économies émergentes. L’année dernière, l’établissement s’était hissé à la 83e place parmi les 700 universités retenues. Ce palmarès est consécutif à son entrée à la 301e place du classement des meilleures universités mondiales, publié en octobre dernier par le magazine britannique.
L’analyse repose sur les notations de 13 critères, comme la recherche universitaire et le volume des recherches éditées par l’université, l’influence et l’impact de la recherche, l’ouverture à l’international, ou encore l’environnement d’apprentissage.
Certifiée Iso 9001 version 2000, pour l’ensemble de ses activités, l’UCA propose à ses étudiants des enseignants-chercheurs de qualité, régulièrement cités dans les meilleures revues scientifiques internationales, qui lui permettent de participer à des projets européens, et aux Programmes-cadres de recherche et développement (PCRD) soutenus par l’UE. Dotée d’une réputation mondiale de son enseignement des mathématiques et de son équipe de chercheurs de haut niveau en sciences de biologie et de géologie, l’établissement reçoit chaque année toujours plus de demandes d’inscription. Pour y faire face, plusieurs méthodes, comme le futur campus de Tamansourt ou l’expérience UC@Mooc, une plateforme d’apprentissage, développée par l’UCA, basée sur des cours massifs en ligne et en accès libre. Cadi Ayyad, ce ne sont pas moins de 13 établissements répartis sur 4 villes (Marrakech, Safi, Kalaâ des Sraghna et Essaouira), dont 8 facultés à Marrakech, comme celle des Sciences à Semlalia, la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales, l’Ecole nationale de commerce et de gestion, la Faculté de médecine et de pharmacie, la Faculté des lettres et des sciences humaines ou l’Ecole normale supérieure.
En tête de ce classement 2015 du THE, on retrouve deux établissements chinois, la Peking University et la Tsinghua University, déjà premières l’année précédente, la Middle East Technical University de Turquie, l’University of Cape Town en Afrique du Sud et sur la 5e marche, gagnant 5 places cette année, la Lomonosov Moscow State University de Russie

L’Economiste– Stéphanie JACOB


Laissez un commentaire