facebook twetter Google+ اللغة العربية

Times of India: Le Maroc et la Tunisie fondement d'une union maghrébine intégrée

Le Maroc et la Tunisie, en leur qualité d’exemples rayonnants des pays du « Printemps arabe », peuvent constituer le fondement d’une union maghrébine intégrée et un marché commun pour les investissements, lit-on, mercredi, dans un article publié sur le portail du quotidien « The Times of India ».
« Si le Maroc et la Tunisie prennent l’initiative, les autres, comme l’Algérie, n’auront qu’à suivre cette voie ou faire face au danger de l’isolement », écrit l’auteur de l’article.
Et d’estimer que l’instauration d’un partenariat entre le Maroc et la Tunisie est nécessaire pour lutter contre le terrorisme dans la région maghrébine, affirmant que le soutien du Maroc permettrait à la Tunisie de neutraliser les éléments extrémistes et étouffer dans l’œuf les avancées de groupes tels que Daech.
Evoquant le « Printemps arabe », l’auteur de l’article souligne que le Maroc constitue un exemple précurseur de démocratie et de stabilité grâce à la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, qui avait initié un important chantier de réformes démocratiques avec notamment l’adoption d’une nouvelle constitution en 2011.
Ce nouveau texte fondamental avait fait du Royaume un havre de stabilité en Afrique du Nord et un des défenseurs des partenariats économiques régionaux, souligne la publication.
Dans ce sens, rappelle le journal, le Maroc a encouragé un islam modéré, basé sur l’ouverture et la tolérance, et a formé les imams des pays partenaires en plus de ses efforts, reconnus au niveau international, de démantèlements des cellules terroristes.
Et de rappeler que le Maroc, grâce à la richesse et la diversité de son patrimoine humain et immatériel et sa proximité historique avec l’Afrique, est « particulièrement bien positionné » dans le débat nord-sud sur les différents défis liés au développement durable dans le continent.
Citant une étude réalisée par l’influent think tank US Atlantic Council, la publication indique que « Le Maroc est particulièrement bien positionné pour servir de hub dans ce débat ».
S’agissant de la Tunisie, l’auteur de l’article relève que les dernières élections présidentielles, organisées sur la base d’une nouvelle constitution, ont donné la victoire à Beji Caïd Essebsi, chef du parti Nidaa Tounes, estimant que ces consultations démocratiques ont démontré que les Tunisiens aspirent à un régime stable à même de réaliser leurs aspirations à un avenir prospère et prometteur.
L’opinion le 26 – 12 – 2014



Laissez un commentaire

Captcha loading...