facebook twetter Google+ اللغة العربية

Plan d'autonomie sous souveraineté Marocaine : Une «solution révolutionnaire »

Le Secrétaire exécutif du Forum des présidents des Parlements d’Amérique centrale et des Caraïbes (Foprel), Santiago » class= »city »>Santiago Rivas Leclair, a qualifié la proposition d’autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, de «solution révolutionnaire et de très avancée» pour un règlement définitif de cette question.


M. Rivas Leclair a souligné, dans une déclaration à la MAP en marge de sa participation, samedi, au cinquantième anniversaire de la création du Parlement latino-américain (Parlatino), que la proposition d’autonomie se distingue par son caractère «révolutionnaire et très avancée», en insistant que cette proposition «mérite le soutien de nos pays».


M. Leclair, qui avait effectué une visite au Maroc en octobre dernier dans le cadre d’une délégation du Foprel, a relevé que «nous avons été impressionnés par l’initiative du Royaume visant à octroyer aux Sahraouis une autonomie leur permettant de gérer leurs propres affaires à travers des instances locales élues. Il s’agit véritablement d’une initiative très avancée».


Il a, dans ce sens, salué cette proposition qui constitue une «lueur d’espoir» à même de contribuer à parvenir à une solution pacifique acceptable par toutes les parties.


Le Secrétaire exécutif du Foprel s’est, par ailleurs, félicité de la qualité de la coopération solide entre l’institution législative marocaine et le Forum, couronnée par la signature, en octobre dernier, d’une convention-cadre commémorant l’adhésion du Maroc à ce forum en tant que membre observateur.


Il a souligné la nécessité pour les deux parties de renforcer la coopération et de promouvoir les relations bilatérales pour couvrir des secteurs économiques et commerciaux, outre la coordination politique et diplomatique, tout en estimant qu’il y a des défis communs à relever, dont le changement climatique, les droits humains, l’égalité des sexes et la promotion de l’investissement étranger.


Les pays d’Amérique centrale sont particulièrement intéressés par l’expérience du Maroc en matière du développement de projets touristiques, d’infrastructures, de l’industrie des engrais et de l’agriculture, a souligné M. Leclair, qui a formé le vœu de voir la coopération économique s’élargir pour comprendre l’échange d’investissements entre les deux parties.
L’opinion



Laissez un commentaire

Captcha loading...