facebook twetter Google+ اللغة العربية

Frontières : Le Maroc aurait récupéré un territoire occupé par l’Algérie

Nombreux sont les différends territoriaux qui opposent le Maroc à l’Algérie. L’un d’eux se serait réglé sans le recours aux armes. Mais, le voisin de l’Est continue d’occuper d’autres parties du royaume

Dans son édition du 14-10-2014, le quotidien Al Akhbar rapporte que le royaume aurait récupéré des terres, mais sans donner la superficie, situées tout près de Jbel Ousfour, environ à 15 km de Oujda, que le voisin de l’Est contrôlait depuis les années soixante.

L’opération, effectuée peu avant l’Aid El Kébir, indique la même source, se serait déroulée sous la supervision de militaires français, et aurait connu la présence du ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, et le chef de la gendarmerie, le général Hosni Benslimane, ainsi que des représentants de l’Etat algérien.

La barrière électronique à l’origine de cette entente ?

La population concernée par cet accord, s’était fait entendre lors de manifestations contre la construction du nouveau mur électronique que le royaume est en train d’installer sur ses frontières Est avec l’Algérie. Cette mobilisation avait d’ailleurs causé l’arrêt momentané des travaux. Après des négociations, Rabat a décidé de dévier le tracé du mur.

En cas de confirmation de la nouvelle, ce sera la première fois que les deux voisins ennemis conviennent pacifiquement du règlement d’un différend territorial qui les oppose alors même que les relations politiques sont très crispées. Néanmoins, il reste d’autres dossiers de même nature en suspens, parfois peu connu du grand public.

Une oasis à Figuig occupée depuis 1976

Si Chabat et l’Istiqlal ne cessent de revendiquer la récupération du Sahara oriental, un territoire que la France a intégré à l’Algérie entre la fin du 19ème et le début du 20ème siècle, il existe aussi le cas d’une oasis à Figuig, d’environ 50 km2, qui reste totalement méconnue du grand public. Les politiques ne s’y intéressent pas non plus alors qu’elle fait partie du territoire marocain.

Le territoire en question, situé à « Ksar Kiche », à environ 30 km de Figuig, a connu son heure de gloire durant la guerre de libération en Algérie. Il était l’un des points de passage de livraison d’armes aux combattants du Front de libération nationale (FLN) avant qu’il ne tombe définitivement sous le contrôle d’Alger en 1976. Alors que le Maroc était occupé par le Sahara occidental et les négociations avec l’Espagne et la Mauritanie sur le partage de la province, des militaires algériens avaient investi l’oasis et chassé les familles marocaines.



Laissez un commentaire

Captcha loading...