facebook twetter Google+ اللغة العربية

Anniversaire de la disparition de Feu S.M. Mohammed V : Le héros de la lutte pour l'indépendance

Le peuple marocain commémore, aujourd’hui mardi 10 Ramadan 1435 de l’Hégire, l’anniversaire de la disparition du regretté Souverain S.M. Mohammed V.

Cet anniversaire revêt une signification profonde, en raison des souvenirs qu’il rappelle concernant les faits historiques éminents qui ont marqué le règne de Feu S.M. Mohammed V et qui ont comme points communs les sacrifices consentis par le peuple marocain et son Roi pour le recouvrement de la liberté et de l’indépendance du Maroc. Il revêt une signification profonde car il coïncide avec le mois de Révélation du Coran et des principes de base qui y sont contenus.

Le protectorat, sous lequel s’est déroulée une grande partie du règne de Feu S.M Mohammed V, revêtait les formes obscures de l’injustice, de l’aliénation de la liberté et de l’identité du peuple marocain musulman, de son exploitation par le colonialisme et de sa division.

Cette longue période du protectorat a été jonchée de faits historiques importants au cours desquels le Roi et le peuple avaient fait montre d’une mobilisation sans relâche et d’une symbiose parfaite.
L’action en vue de contrecarrer les complots du protectorat était d’abord engagée dans le cadre du plan de réformes et de l’action du Mouvement National, devenu par la suite Parti de l’Istiqlal.
Cette action fut couronnée par la présentation, le 11 janvier 1944, du Manifeste de l’Indépendance, préparé en coordination avec le regretté Mohammed V, et qui réclamait la restauration de tous les droits dont le colonialisme avait dépossédé le Maroc.

Feu S.M Mohammed V avait non seulement appuyé ces revendications, mais a refusé de se soumettre aux pressions et aux manœuvres coloniales.
Et avant que les événements ne prennent la tournure de chantage et de menace contre le Souverain, Feu S.M. Mohammed V prononça le discours de Tanger dans lequel il réclama, le 10 avril 1947, l’indépendance en affirmant que « le Maroc désire ardemment acquérir ses droits entiers ».

Un autre événement majeur dont le peuple marocain se rappelle aujourd’hui 10 Ramadan: le coup de force du 20 août 1953 qui l’endeuilla, mais mobilisa sa volonté de réaliser son indépendance et le retour de son Roi, chose qui s’est réalisée effectivement puisque le Roi et la Famille Royale retournèrent le 16 novembre 1955 au Maroc et l’indépendance fut proclamée, annonçant, par la même occasion, le début de l’ère du grand Jihad, celle de l’édification, de l’indépendance, de la démocratie et du développement dans le cadre de la monarchie constitutionnelle.



Laissez un commentaire