facebook twetter Google+ اللغة العربية

2M : Débat MRE, pathétiques invités !

Pathétique le débat du 28 mai, pathétique les invités du plateau, pathétique le niveau des intervenants. Le mot pathétique a été répété à plusieurs reprises par un des antagonistes invités injuriant en direct la communauté marocaine résidant à l‘étranger.
Pourtant, l’animateur populaire et sympathique, Jamaâ Goulahsen, nous a habitué à des émissions de très bonne qualité avec des invités qualifiés et des débats bien animés. Cette fois-ci, le plateau était médiocre, les échanges frôlaient la bassesse avec des propos offensants pour les MRE. Les échanges laissaient penser que le débat était estropié d’avance.
C’est sur un SMS d’un ami m’annonçant le programme de 2M que je me suis précipité à regarder l’émission vedette de 2M « en Direct avec vous ». Dès les premiers échanges, nous sentions un certain gène chez le talentueux journaliste Jamaâ qui essayait de rehausser le niveau et dynamiser le débat, mais en vain.
Quatre invités étaient conviés, sur le plateau, à débattre et à nous instruire, malheureusement ce ne fut pas le cas. Nous avions un MRE qui n’arrivait pas à aligner, correctement, deux mots de suite mélangeant « Darija » avec un français très approximatif. La présence d’un socio-économiste mais qui ne maîtrisait, apparemment, pas la question « La participation des MRE à la chose politique au Maroc », le thème du débat. Un troisième invité, de «l’observatoire du mouvement migratoire des marocains ! », qui, à son tour, n’a pas su éclairer le téléspectateur par ses interventions.
La surprise nous est venue du principal invité de l’émission, le deuxième dirigeant du Conseil consultatif de la communauté marocaine à l’étranger (CCME). Son rôle était de mettre en avant le CCME et d’exposer le travail réalisé par cette institution, créée par Dahir Royal. Hélas, cela ne fut pas le cas, nous avons assisté, plutôt, à un dénigrement, de sa part, avec des petites anecdotes « meskines » mettant à mal la réputation des MRE.
Le non respect de la constitution
Dans une conclusion concertante de nos quatre invités, ils ont décrété que les MRE n’étaient pas dignes à participer à la chose politique au Maroc comme le confère la constitution. Les MRE ne peuvent participer à la politique que là où ils résident ! Pourtant, l’article 17 de la constitution dit : « les Marocains résidant à l’étranger jouissent des droits de pleine citoyenneté, y compris le droit d’être électeurs et éligibles. Ils peuvent se porter candidats aux élections au niveau des listes et des circonscriptions électorales locales, régionales et nationales. La loi fixe les critères spécifiques d’éligibilité et d’incompatibilité. Elle détermine de même les conditions et les modalités de l’exercice effectif du droit de vote et de candidature à partir des pays de résidence ».
Hors plateau
Chance, un cinquième invité intervenait en direct de la Tunisie, le représentant de la communauté tunisienne résidant à l’étranger. Il nous a expliqué, avec brio, les lois tunisiennes qui confèrent à leurs concitoyens de l’étranger le droit de briguer des mandats de députation sans ambigüité. Cette participation est en usage dans une majorité des pays du contour méditerranéen exception faite pour le Maroc dont une certaine frémisse persiste encore et à voir la composition du plateau de l’émission TV, nous comprenons les causes de cette défaillance.
Wakeupinfo.fr


Laissez un commentaire