facebook twetter Google+ اللغة العربية

Gulfsands Petroleum acquiert la nouvelle licence à Moulay Bouchta

Gulfsands Petroleum étend sa présence au Maroc en obtenant un nouveau permis d’exploration dans la région de Taounate. Cette licence onshore appelée Moulay Bouchta est détenue à 75% par la société britannique en partenariat avec l’Onhym.
Cette nouvelle exploitation qui s’étend sur 2.850 km² renferme trois «champs pétrolifères», selon le communiqué de la compagnie GP, qui précise par ailleurs du pétrole léger y a été découvert par le passé. Les réservoirs étaient accessibles à près de 370 mètres de profondeur, ajoutent les experts de GP. Cette annonce encourageante n’est qu’un premier jalon pour la firme britannique qui ambitionne d’explorer les structures plus profondes et potentiellement plus importantes du site de Moulay Bouchta, dans la région de Taza-El Hoceima-Taounate.  
La compagnie Gulfsands Petroleum souligne que le permis d’exploitation comporte non seulement des zones renfermant des traces de pétrole à proximité de la licence de Fès, mais dissimulerait également des poches de gaz du tertiaire, semblables à celles de la licence du Gharb.
Cette exploitation prometteuse a en outre d’ores et déjà fait l’objet d’une analyse sismique. Des premières données complétées par les futures recherches du même ordre réalisées par GP, qui dispose également d’un outil d’étude sismique efficace. Cette analyse à venir couvrira 500 km² durant les deux premières années de l’exploration hydrocarbure.
GP annonce de plus qu’elle déboursera 3,5 millions de dollars pour mener une étude sur la faisabilité d’une «réactivation» des couches de pétrole existantes dans la licence de Moulay Bouchta. Un responsable de la firme indépendante GP déclare que: «Nous sommes ravis d’avoir pu conclure ces accords avec notre partenaire l’Onhym, avec qui nous avons développé une excellente relation de travail, depuis que nous avons commencé notre collaboration en janvier 2013».
Concernant le site de Moulay Bouchta, la firme affirme que cette licence représente «un atout important pour notre portefeuille. Nous considérons que l’attribution de ce permis traduit la reconnaissance des efforts que notre société réalise localement». Le responsable ajoute enfin être «impatient d’aller de l’avant en menant des programmes d’exploration qu’on espère fructueux sur les 5.700 km² détenus de la région de Fès à celle du Gharb du Sud en passant par le récent permis de Moulay Bouchta».



Laissez un commentaire

Captcha loading...