facebook twetter Google+ اللغة العربية

Essais aéronautiques Cetim Maroc inaugure sa nouvelle plateforme

Grâce à ses nouvelles acquisitions, Cetim Maroc ambitionne de se positionner en tant que référence dans le domaine des essais aréonautiques
Filiale d’un laboratoire français d’essais aéronautiques, Cetim Maroc vient d’inaugurer mercredi ses nouveaux locaux à la Technopôle Nouaceur à Casablanca. L’investissement global qui y est consacré s’élève à près de 67 millions de DH. Etaient présents à la cérémonie d’inauguration l’ancien ministre de l’Industrie marocain, Ahmed Reda Chami, et son homologue français et président du groupe d’amitié France-Maroc, Luc Chatel, deux instigateurs du projet.

Aujourd’hui, le management de Cetim Maroc avance vouloir se positionner parmi les premiers laboratoires d’analyses métallurgique et essais mécaniques en aéronautiques au Maroc, en Afrique et dans le monde arabe. «Avec les équipements dont nous disposons, nous ambitionnons devenir l’un des plus grands laboratoires mono-source entre les Etats-Unis et l’Asie», indique Salah Darkaoui, directeur production de Cetim Maroc.


L’entreprise qui a officiellement démarré ses activités en 2007 a connu, selon ses responsables, un développement non négligeable de ses activités. «Nous avions commencé avec quelques machines et un microscope optique. Désormais, nous disposons d’un parc de près de 80 machines d’essais», précise, pour sa part, le directeur général, Karim Cheikh. Le nombre d’employés a également connu une hausse, passant de 5 personnes en 2007 à près d’une centaine aujourd’hui, pour la plupart recrutées des différentes écoles marocaines FST et EST. Si Cetim Maroc s’occupe essentiellement des essais aéronautiques, elle a également pour clients la Samir et l’ONCF pour qui elle a réalisé des prestations pour le chantier du TGV.


Certifiée EN 9100 et ISO 9001, l’entreprise a par ailleurs pour objectif de réaliser plus de 200.000 essais annuels. «Nous pouvons avancer que nous sommes devenus une référence mondiale pour ce type d’essais», se félicite Darkaoui. Dans tous les cas, l’un des principaux objectifs de Cetim Maroc est de répondre à un besoin de marché mondial en termes de testing. Un marché ne cesse d’évoluer et qui a augmenté de 25% en seulement quatre ans pour atteindre un chiffre d’affaires de quelque 120 millions de dirhams.

L’Economiste le 25 – 04 – 2014



Laissez un commentaire