facebook twetter Google+ اللغة العربية

Washington met en avant la "libéralisation graduelle" du système politique marocain

Sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le système politique marocain a connu une « libéralisation graduelle », le Souverain étant le Chef d’Etat à avoir mis en place « la première commission de vérité et de réconciliation (NDLR : Instance Equité et Réconciliation) dans le monde arabe », a déclaré, mercredi dans l’enceinte du Congrès américain, le sous-secrétaire d’Etat adjoint chargé des affaires du Proche-Orient, William Roebuck.
« Le Roi Mohammed VI a été le fondateur de la première commission de vérité et de réconciliation dans le monde arabe » dans le but de jeter la lumière sur les violations passées des droits de l’Homme, comme Il a initié des réformes pour consolider et élargir les droits des femmes, a tenu à rappeler le haut responsable américain, lors d’une audition devant la sous-commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants consacrée à la politique américaine vis-à-vis du Maroc.
William Roebuck a également indiqué qu’une nouvelle constitution avait été adoptée en 2011 donnant lieu à des élections « démocratiques, » en soulignant que les Etats Unis entretiennent « un dialogue solide avec le gouvernement marocain dans le domaine des droits de l’Homme, afin d’explorer les voies à travers lesquelles nous pourrons soutenir le processus de réformes politiques en cours (dans le Royaume) ».
Les Etats Unis, a-t-il réitéré, « continueront de soutenir le Maroc dans ses efforts pour mettre en œuvre ces réformes », en précisant que l’assistance bilatérale a été de l’ordre de 31 millions de dollars pour l’exercice fiscal 2013 et a été axée sur la promotion des réformes économique, politique, et social, ainsi que sur l’approfondissement « de notre partenariat dans le domaine sécuritaire ».
« Le programme phare de notre collaboration a été le premier compact du Millenium Challenge Corporation de l’ordre de 698 millions de dollars, arrivé à échéance au mois de septembre 2013 », a rappelé M. Roebuck, précisant que ce programme avait été axé sur l’agriculture, la pêche et les petites entreprises.
Le haut responsable américain a noté, dans ce cadre, que le Maroc a été sélectionné à nouveau, en décembre dernier, pour la mise en place d’un deuxième compact du MCC.
Sahara : Le plan marocain d’autonomie « sérieux, crédible et réaliste »Le plan d’autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, est « sérieux, crédible et réaliste », a réaffirmé « clairement » le sous-secrétaire d’Etat adjoint US chargé des affaires du Proche-Orient.
« Au sujet du plan marocain d’autonomie, nous avons clairement affirmé que ce plan est sérieux, crédible et réaliste et qu’il constitue une approche potentielle à même de satisfaire les aspirations des populations du Sahara à gérer leurs propres affaires dans la paix et la dignité », a souligné le haut responsable américain.
La politique des Etats Unis à l’égard de la question du Sahara « demeure ainsi inchangée tout au long de ces dernières années », a tenu a rappelé M. Roebuck, ajoutant que Washington soutient le processus mené par les Nations Unies qui vise à aboutir à un règlement pacifique, durable et mutuellement acceptable.
Il a indiqué, en outre, que Washington soutient aussi « le travail de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU ainsi que les efforts menés par les Nations Unies » à ce sujet.
Le sous-secrétaire d’Etat adjoint US chargé des affaires du Proche-Orient a, d’autre part, appelé les parties « à œuvrer dans le sens d’une résolution » dudit conflit.
La visite de SM le Roi à Washington a été l’occasion de réaffirmer le « partenariat stratégique étroit » avec le Maroc
La visite de travail que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a effectuée aux Etats Unis, au mois de novembre dernier, a été l’occasion pour Washington de « réaffirmer le partenariat stratégique étroit avec le Maroc », a déclaré William Roebuck.
« Nous avons œuvré à consolider les relations bilatérales avec le Maroc durant la visite du Roi Mohammed VI à Washington », a-t-il indiqué.
La visite du Souverain, qui a rencontré le Président Barack Obama à la Maison Blanche, « a été l’occasion pour les Etats Unis de réaffirmer notre partenariat stratégique étroit avec le Maroc et d’examiner les meilleurs moyens pour promouvoir la sécurité et la prospérité dans la région », a souligné M. Roebuck.
« Nous avons œuvré en particulier à approfondir nos consultations au sujet des questions régionales et avons mis l’accent sur nos priorités partagées au Mali, en Syrie, dans le Maghreb et la région du Sahel », a encore indiqué le haut responsable US.
Les Etats Unis et le Royaume, a-t-il ajouté, ont poursuivi leurs consultations durant la toute récente deuxième session du Dialogue stratégique, que le Secrétaire d’Etat, John Kerry, et le ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar avaient co-présidée.
« Ce Dialogue stratégique, lancé en 2012, est l’expression d’une volonté commune pour explorer les opportunités sur la voie de la consolidation du partenariat entre les Etats Unis et le Royaume », a encore affirmé William Roebuck.
Réforme de la justice
militaire : Les Etats Unis « soutiennent » le processus de réformes mis en œuvre au MarocLes Etats Unis « soutiennent » le processus de réformes mis en œuvre au Maroc, « particulièrement le récent progrès enregistré dans le domaine de la réforme de la justice militaire », a encore réaffirmé M. William Roebuck.
« Dans le communiqué conjoint rendu public, le 19 novembre dernier, à l’occasion de la rencontre, à la Maison Blanche, entre le Roi Mohammed VI et le Président Barack Obama, le Chef de l’exécutif US avait tenu à saluer l’engagement du Souverain à mettre fin à la pratique des procès intentés aux civils devant des tribunaux militaires », a rappelé le haut responsable américain.
e souligner : « Nous sommes ravis de voir cet engagement traduit sur le terrain de manière concrète à travers le projet de loi, adopté par le Conseil des ministres pour réformer le code de la justice militaire ( ) qui sera soumis au vote au parlement ».
Lutte antiterroriste : Pour Washington, le Maroc est « l’un des partenaires les plus proches » des Etats Unis dans la région MENA
Le Maroc est « l’un des partenaires les plus proches » des Etats Unis en matière de lutte antiterroriste dans la région du Moyen-Orient et d’Afrique du nord, a également déclaré le sous-secrétaire d’Etat adjoint chargé des affaires du Proche-Orient.
« Grâce à la stratégie holistique de lutte antiterroriste adoptée par le Maroc portant sur la mise en place de mesures de vigilance sécuritaire, une coopération régionale et internationale, une approche d’assistance socio-économique et des politiques barrant la route à l’extrémisme religieux, il a été difficile pour Al-Qaeda au Maghreb Islamique de s’implanter dans le Royaume », s’est félicité le haut responsable US.
« L’instabilité dans la région, la porosité des frontières, et l’effondrement des institutions étatiques au nord du Mali ont accentué l’acuité des menaces régionales et crée de nouvelles opportunités pour des flux transfrontaliers illégaux, et fait le lit des groupes extrémistes violents tel que AQMI », a mis en garde le haut responsable US, dont l’allocution a été versée dans les archives de l’institution législative américaine.
L’opinion le 11 – 04 – 2014


Laissez un commentaire

Captcha loading...