facebook twetter Google+ اللغة العربية

Harmonie d’une coexistence pacifique

Dédiée à SM le Roi Mohammed VI, la famille Royale et le peuple marocain, la cérémonie musicale organisée par l’Association « kinor David Maroc » et consacrée à l’art arabo-judéo-andalouse a connu un fort succès populaire et retentissement international considérable auprès de diverses communautés à travers les quatre coins du globe.

Car le genre du thème, unique dans son universalité communautaire, est très prisé et recherché et on ne remerciera jamais assez les promoteurs de cette magnifique rencontre de l’opportunité de cette harmonie musicale qui outre, l’entretien de cette richesse culturelle préserve et garantit un patrimoine riche, varié et toujours inspiré. De grands artistes se sont ainsi produits pour rappeler et surtout perpétuer cet art  musical séculaire.

Citons les authentiques et modernes du genre de Sanaa Marahati, Baha Ronda et le célèbre Michel Abitan.

A cela, il convient d’ajouter le cocktail fabuleux du gharnati et du melhoun, en Matrouz, présenté par l’orchestre chabab Al Andalous sous la direction de Mohamed Debbi et la chorale « Kinor Dvid Maroc » sous la baguette de Michel Abitan et l’œil vigilant du grand maitre Haj Ahmed Pirou.

Un parterre haut de gamme

Assistance des plus relevées à cette soirée musicale dédiée à l’art arabo-judéo-andalouse puisant ses racines séculaires dans la longue histoire de la coexistence pacifique du destin commun entre peuples méditerranéens qui ont écrit, à leur manière, les pages glorieuses d’une communauté qui a toujours vécu heureuse au-delà des vicissitudes de l’histoire.

Parmi les personnalités présentes à cet  » évènement » musical, on aura relevé le conseiller de SM le Roi, André Azoulay, féru de ce genre (ainsi que son épouse Katia, auteure d’un remarquable ouvrage sur la ville d’Essaouira), de serge Berdugo, S-G du Conseil des Communautés israélites du Maroc, de Boris Toledano, Président de la communauté israélite de Casablanca, du Wali du Grand Casablanca Khalid Safir, de Jacques Toledano, Président exécutif de la Fondation du patrimoine judéo-marocain du Musée du judaïsme marocain, Mounir Sefrioui, Vice Président de l’Association des Amateurs de la musique Andalouse du Maroc, Conservateur du Musée Dar Al ala, de Mounir Guedira S-G de Ribat Al Fath, de Brian Shukan, Consul général des USA, ainsi que Henri Halioua, Président de l’Association  » kinor David Maroc » organisatrice dudit évènement, mélomane convaincu et… averti de la chose, sans oublier bien sûr l’infatigable Albert Benhamou vice-président de l’Association précitée.



Laissez un commentaire

Captcha loading...