facebook twetter Google+ اللغة العربية

Élections législatives au Maroc : Les réactions des associations de MRE se poursuivent

Bien qu’ils n’ont pas eu le droit de voter dans leur pays de résidence lors du scrutin législatif qui s’est déroulé ce vendredi au Maroc, les associations des Marocains résidant à l’étranger n’ont pas manqué de réagir à ce rendez-vous électoral. Après la réaction de l’Association Cap Sud MRE via son président, l’Association Solidarité, initiative et développement (SID), basée à Lyon, est revenu aussi ce vendredi sur la décision de priver les MRE de « la jouissance de leurs droits d’être électeurs et d’être éligibles ».

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, l’ONG a fustigé ce qu’elle considère comme « décision politique qui marginalise de fait les Marocains de l’étranger de la vie politique du pays et qui porte atteinte à leur citoyenneté et à leur appartenance à la communauté nationale ». 

Revenant sur les arguments avancés concernant l’organisation et la tenue des bureaux de votes à l’étranger, l’association a estimé qu’il s’agit d’arguments « irrecevables », en rappelant l’organisation du dernier référendum de 2011 « qui s’est tenu dans toutes les représentations consulaires et diplomatiques du Maroc à travers le monde ».

L’ONG a appelé les autorités à « cesser de jouer avec les droits politiques des Marocains résidents à l’étranger », en notant qu’il est « urgent et impératif de réfléchir à la question de la représentation parlementaire de cette communauté et de donner toute sa place à la société civile des Marocains de l’étranger pour qu’elle puisse jouer pleinement son rôle citoyen ».

(9)



Laissez un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.